TEF Magazine

Martin Graf : l’influenceur suisse-allemand

Continuons ce voyage chez TEF Magazine avec un charmant influenceur allemand : Martin Graf, créateur du magazine Eye-Com.

Martin Graf, l’influenceur lunettes de Suisse et d’Allemagne

Martin avait son shooting photo le même mois que moi. J’ai alors découvert son univers et sa photogénie à ce moment là.

C’est une personne assez discrète sur les réseaux sociaux. Par contre, ce que j’adore, c’est que tous les week-end, j’admire ses photos de voitures anciennes et de collection. Ainsi, cela me permet de me rendre compte qu’il y a encore, en circulation, des merveilles d’automobiles.

voiture ancienne

Et ce coté rêveur avec sa collection de photos sur les nuages me laisse sans voix.

 

5 questions à Martin

TEF Magazine

1. Bonjour Martin, pourriez-vous vous décrire pour que nous puissions vous découvrir un peu plus?

Je viens d’une famille optique. Mon grand-père a ouvert un magasin d’optique en 1929 dans une petite ville du sud de l’Allemagne. Donc, je semble avoir l’optique dans mes gènes. J’ai aimé être dans le laboratoire même en tant que petit garçon. En tant que fils aîné, on m’a toujours suggéré de reprendre le magasin de mon père – et je l’ai détesté. J’ai préféré devenir photographe et j’ai donc étudié le design photo après mon éducation optique.
En raison de quelques coïncidences chanceuses, je suis venu au journalisme pour l’optique il y a presque 30 ans. Il y a deux ans, j’ai présenté mon plus jeune bébé, le magazine imprimé EYECOM, qui est – bien sûr – la plus belle et la plus informative des revues spécialisées en optique au monde. Nous l’envoyons tous les deux mois aux 13 600 opticiens indépendants de D-A-CH (Allemagne – Autriche – Suisse).

The eyewear Forum2. Depuis quand est-ce vous êtes un amoureux des lunettes?

Depuis mes premières lunettes à l’âge de 8 ou 9 ans. La plupart de mes amis détestaient porter des lunettes au milieu des années 60, mais comme mes parents avaient leur magasin dans le sous-sol de notre maison, je connaissais très bien. J’ai toujours ces lunettes – et je me souviens encore de l’odeur de leur étui.


3. Alors ça! J’adore ce souvenir! Avec votre blog, et depuis peu votre magazine, vous rencontrez beaucoup de marques. Avez-vous une marque de lunettes préférée?

Je n’ai pas de marque de lunettes préférée. J’ai rencontré tant d’entre eux et leurs merveilleux créateurs au cours des 30 dernières années qu’il est impossible de nommer un favori.
Il est plus facile de nommer le contraire, les non-favoris que je ne porterais jamais : je n’ai jamais aimé les étiquettes qui sont loin d’être une vraie marque. Coller une étiquette célèbre sur un cadre ennuyeux ne fait aucune marque. Copier des produits réussis d’autres non plus. Et aussi pas si quelqu’un appelle cette «inspiration». Les vraies marques ont besoin de temps pour se développer. Ils ne viennent pas du jour au lendemain. Et ils ont toujours de nouvelles idées.


4. En tant qu’amoureux de la mode, vous avez probablement une belle collection de lunettes … Combien en avez-vous?

Martin Graf

Je ne les ai jamais comptés. J’ai toujours environ 10 verres en usage changeant. Les autres sont répartis partout dans la maison dans des caisses, des boîtes, des tiroirs, des plateaux, des voitures, etc… Ça doit être beaucoup plus que 100 entre-temps. Il y a aussi des pièces rares, des prototypes et des cadeaux personnels de designers et de fabricants. Je ne suis pas capable de jeter des lunettes ou des montres… même s’ils sont cassés.

 


5. Je serai curieuse de voir ces pièces rares! J’espère autour d’une rencontre TEF ! Et pour finir, si vous deviez créer des lunettes, comment décririez-vous votre monture idéale?

Pareil ici avec les « favoris »: je ne peux pas imaginer une seule monture « idéale » pour moi (sinon je porterais ce cadre idéal pour le reste de ma vie et je ne changerai jamais pour un « unidéal »).
Mais j’ai quelques préférences : j’aime les montures faites de matériaux spéciaux comme la corne ou l’argent. J’aime les solutions techniques spéciales comme des charnières ou des plaquettes de nez étonnantes et j’adore les formes vintage et le « look » des vieux produits, même si c’est artificiel.

Merci Martin pour ce partage!


Alors, si vous voulez continuer à suivre notre influenceur suisse-allemand, je vous donne rendez-vous sur son site : www.eye-com.net

De même, retrouvez-le sur le site : TEFdoesSuisse

La semaine prochaine, découvrez la très charmante Siu-Yin Shing !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur de l’article : CaroleGreenerMummy

Opticienne depuis près de 20 ans Engagée dans la réduction des déchets en famille www.greenerfamily.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.