Pourquoi le “fabriqué en France” ne me suffit pas?

Par CaroleGreenerMummy

Comme je l’ai indiqué dans mon précédent article : Le fabriqué en France, les 5 labels en vigueur, 87% des français pensent qu’un produit fabriqué en France respecte l’environnement.

Par ailleurs, je définissais, en 2015, l’écologie comme une science ayant pour objet les relations des êtres vivant avec leur environnement. Par extension, elle a pour objectif d’intégrer les enjeux environnementaux à l’organisation sociale, économique et politique.

Ainsi, elle prend en compte l’action de l’homme sur son environnement pour limiter les conséquences négatives sur la Terre.

Fervent défenseur de la cause écologiques, j’ose dire que le made in France ne me suffit pas pour le choix des marques de lunettes écologiques. Et je vous explique pourquoi en 3 points.

1. Le label made in France

made in France

Aucun des labels ne garantit un produit 100% made in France.

Certes, tout ne se fabrique pas en France (ou plus). Mais si on est dans une logique que le “Fabriqué en France” respecte l’environnement, on sait que tout le produit ne peut etre à 100% français.

Et là je tique…

2. La matière française

En quoi est fabriqué votre produit français? 

Pour moi, c’est la question primordiale avant de savoir son origine.

C’est l’éternel dilemme d’acheter le kiwi bio de Nouvelle-Zélande ou le Kiwi non bio mais récolté en France.

La matière même d’un produit : si elle n’est pas respectueuse de l’environnement mais produit en France est un complet non-sens.

Et si nous mettons en jeu le bilan carbone d’une production virtueuse face à une production locale?… J’attends de découvrir les chiffres et les études.

Pour moi, la virtuosité d’un produit est d’avoir une matière n’engendrant aucun impact environnemental. Ainsi que d’engendrer aucun déchet qui polluerait encore plus l’environnement.

Car n’oublions pas que l’origine d’un produit est la matière. Si la 1ere étape est maitrisée, à l’entreprise ensuite de le produire dans le pays où il se trouve.

Si cela n’est pas possible, alors le produit n’a pas à exister.

L’entreprise virtuose est de pouvoir développer ce type de matière et d’engager des solutions pour impacter le moins possible la planète.

3. Où est le partage ?

Je suis CONTRE le protectionisme. Je suis POUR le commerce équitable.

Pour rappel, selon l’OMC, la Grande Dépression des années 1930 avait pour cause, entre autre, le protectionisme via les barrières douanières.

Et les conséquences négatives d’un protectionisme accru sont insidieuses et visible seulement sur le long terme…. cela laisse le temps à tous de se dire que le protectionisme est la meilleure solution jusqu’au jour où la productivité de l’économie sans compétition, la spécialisation et l’innovation ne seront plus aussi performant que chez le voisin.

La créativité ne peut etre meilleur qu’en partageant son savoir à l’echelle mondiale.

-> A lire, le rapport de l’économiste Francis Généreux

J’entends bien toutes les remarques et arguments que l’on me démontre lors de mes conversations avec chacun.

Néanmoins, ces 3 points me bloquent pour affirmer en mon âme et conscience que  le made in France est écologique.

Dans cette lignée de reflexion, j’ai établi ma charte d’engagement : elle explique mes criteres sur lesquelles je me suis basée depuis 2014 pour trouver des marques ecologiques ou des lunettes eco-responsables.

C’est sur cette charte que repose mon appellation OPTIC FOR GOOD.

Au-delà du Made in France, les lunettes sont internationales. Elles doivent répondre à des critères environnementaux et sociétaux stricts où chaque pays peut s’y reconnaitre.

Alors adopterez-vous l’appellation OPTIC FOR GOOD ?

OPTIC FOR GOOD
See otherwise
See the planet

Découvrez les marques de lunettes avec l’appellation OPTIC FOR GOOD : la 1ère appellation de confiance des lunettes écologiques.